MEDIAS
20 juillet 2016

Campagne de sensibilisation sur la qualité de l'eau du robinet

Au Gabon, l'eau du robinet est l'un des produits alimentaires les plus contrôlés. La SEEG s'attache à apporter à ses abonnés l'eau potable au quotidien dans les meilleures conditions de sécurité, de coût et de respect de l'environnement.

 
Journée Mondiale de l'eau

L'eau du robinet fait l'objet d'un contrôle qualité permanent destiné à en garantir la sécurité sanitaire. Pour garantir la potabilité de l’eau distribuée dans le respect des normes OMS, la SEEG dispose d’un réseau national de 38 laboratoires, compétent sur l’ensemble des métiers de l’eau, pour effectuer des analyses, en usines et sur le réseau de distribution, toutes les 40 mn en moyenne. Son Laboratoire Central, accrédité en ISO 17025, apporte son expertise aux laboratoires des régions dans le cadre des contrôles.

 

1000 litres d'eau du robinet équivalent au prix d'1 litre d'eau en bouteille vendu dans les commerces

La SEEG compte 38 laboratoires qui effectuent plus de 300 000 analyses par an

L'eau potable distribuée répond aux normes internationales ISO 9001 : 2008



A l’instar de la communauté internationale,  le Gabon a célébré, le 22 mars 2016, la Journée Mondiale de l’eau sous le thème de «l’eau et l’emploi». Occasion pour la SEEG de valoriser les métiers de ses secteurs d’activité relatifs aux ressources hydraulique et de distinguer les hommes et femmes qui y exercent avec passion.  À travers plusieurs séances ludiques de dégustation à l'aveugle, organisées dans divers quartiers de Libreville, la SEEG a voulu rassurer ses clients et tous les usagers de la qualité de l’eau qui sort du robinet. 
 
 

«L’eau c'est la vie. Elle est essentielle pour la santé et pour le bien-être social des populations. Nous devons préserver l’eau car c’est aussi une ressource qui contribue au développement durable du pays». Serge Obiang, Directeur Exploitation Estuaire de la SEEG 

 
En visite à Bel Air, dans le 1er arrondissement, Serge Obiang «Cette eau que nous produisions est potable, elle est de très bonne qualité et contrôlée», a assuré . Justifiant le choix de ce quartier, il a indiqué que celui-ci avait été choisi de manière symbolique, car, a-t-il dit, « Le quartier de Bel-Air vient de connaitre l’aboutissement d’un important projet de raccordement au réseau de distribution d’eau de Libreville. Nous avons souhaité marquer le coup avec cette nouvelle clientèle, ces nouveaux usagers en leur demandant de vérifier s’ils apprécient à juste valeur le produit que nous leur proposons ».