MEDIAS
25 avril 2017

La SEEG s'engage dans la lutte contre la fraude

Consultez la Lettre d'engagement du Directeur Général, Antoine Boo, en faveur de notre nouveau service anti-fraude.

Mesdames, Messieurs,
Chers collaborateurs,

Le diagnostic global de l’ensemble de nos activités met en évidence l’existence d’une fraude récurrente sur nos réseaux de distribution d’eau et d’électricité.

Cette fraude se traduit sur le plan pratique par des branchements directs sur câble, des shunts sur les bornes du compteur, des compteurs inversés, des phases bloquées sur compteurs triphasés, une absence de plomb, des extensions frauduleuses (réseaux pirates), une inadéquation entre les puissances souscrites et les puissances terrain, des compteurs déposés dans SINGA mais toujours actif sur le terrain, et des compteurs magasin non historisés.

En rappel, la fraude constitue un facteur de contre-performance de notre entreprise, par le manque à gagner qu’elle induit sur notre chiffre d’affaires et par la forte dégradation qu’elle génère sur notre image.

Par ailleurs, elle favorise le développement des réseaux anarchiques, avec pour conséquence la dégradation de l’esthétique environnementale, le non-respect des normes de sécurité et l’exposition de nos usagers et des tiers à des risques d’accidents mortels.

Il ressort malheureusement que certains d’entre nous sont impliqués dans ces mauvaises pratiques. Je rappelle à l’ensemble du personnel que ces pratiques sont réprimées par le règlement intérieur de l’entreprise et le code pénal gabonais.

J’en rappelle donc à la vigilance et à la mobilisation de tous pour lutter contre la fraude dans le respect de nos valeurs. Je vous demande de bien vouloir signaler toute situation suspecte au numéro 8586 (appel gratuit).

 

Antoine Boo
Directeur Général