MEDIAS

Bilan des investissements

26 avril 2016
Bilan des investissements
Libreville, le 20 avril 2016 - La Société d’Energie et d’Eau du Gabon assure la délégation du service public de l’eau potable et de l’électricité au Gabon en vertu d’une convention de concession signée le 13 juin 1997 pour une durée de 20 ans.
 
Dès le début de la concession, la SEEG a engagé des études de planification et de programmation des investissements nécessaires au développement des secteurs de l’eau et de l’électricité, en lançant notamment des études de schémas directeurs. Ces audits ont identifié différentes solutions techniques permettant de satisfaire la croissance des besoins. Suivant ces recommandations, la SEEG s’efforce de mettre en œuvre depuis lors les solutions pérennes pour satisfaire les besoins de ses clients.
 
Le Contrat de Gestion Déléguée prévoyait sur la période 1997-2017 une enveloppe d’investissements de près de 300 milliards de FCFA recouvrant les investissements de renouvellement et les investissements de premier établissement dans le domaine de l’électricité et de l’eau potable.
 
La SEEG a engagé de gros efforts en la matière, en investissant plus de 388 milliards de FCFA entre 1997 et 2013, dont plus de 82 % sur le Domaine Concédé. La SEEG a par ailleurs conduit de façon volontariste, au cours des trois premières années de la concession, la réhabilitation et la mise à niveau des installations mises à disposition.
 
L’extension des réseaux et l’alimentation de nouveaux centres ont permis en 17 ans d’augmenter considérablement le nombre d’abonnés : + 188 % pour l’électricité et + 212 % pour l’eau potable, des résultats qui dépassent les objectifs déjà ambitieux déterminés par la convention de concession.
 
De grands travaux ont été également entrepris afin d’accroitre et de moderniser les capacités de production de la SEEG, parmi lesquels le renforcement de la puissance de sa centrale d’Owendo avec la substitution de l’ancien combustible (fuel lourd) au profit du gaz naturel, plus propre et moins onéreux.
 
C’est donc dans un objectif de transparence, de complète information et de prospective que s’inscrit la conférence de presse de ce jour. Elle  a vocation à évaluer les moyens mis en œuvre et les progrès accomplis, tant en termes de quantité que de qualité des installations et des infrastructures.